Pour quelles applications?




L'hypnose est utilisée pour les maux d'origine psychologique comme le stress, la confiance en soi, l'acceptation de soi, les angoisses, les phobies, les addictions (tabac, alcool, cannabis, jeux, internet...), les traumatismes psychologiques, apprendre à surmonter les deuils, l'anorexie, la boulimie, la frigidité, l'impuissance, la dépression, les migraines, les tocs, l'énurésie ...

Le thérapeute est donc un appui indéniable et efficace pour apporter une solution aux maux d'ordre psychologique. La solution est souvent déjà contenue dans la personne, le praticien est là pour lui permettre d'en prendre conscience. Il a un rôle d'accompagnant.

Apprendre à mieux vivre est possible, il faut en être convaincu pour pouvoir s'en sortir. Il reste donc à trouver le chemin, la porte de sortie pour permettre la correction mentale. Le patient va pouvoir alors mettre en place un état d'esprit constructif et positif.

Pour prendre une image, l'hypnose agit sur une personne en situation difficile un peu comme le bâton pour un promeneur. Le praticien est là pour lui permettre de reprendre son souffle, l'aider à se relever et à reprendre sa route beaucoup plus sereinement. Il l'aide aussi à se décharger d'un poids. Une fois ce processus enclenché, elle peut reprendre le chemin de sa vie avec une assurance nouvelle.

Il faut savoir que l'hypnose est aussi efficace sur le ressenti de la douleur (effets analgésiques). Ainsi, dans certaines opérations chirurgicales, les patients sous état d'hypnose restent focalisés sur les suggestions du praticien et finissent par faire complétement abstraction de la douleur.

Cela fonctionne très bien et le patient se réveille sans aucun effet secondaire. Pendant l'opération, il revivait simplement ses dernières vacances (ou ses prochaines).. allongé sur le sable ou à la montagne... suivant les suggestions choisies par le praticien. Il cherchera alors à s'adapter au mieux au monde personnel du patient.

Seulement, en dehors de ce cadre bien spécifique, la douleur a toujours une raison d'être, c'est un symptôme, un avertissement que le corps a une souffrance (dont l'origine est parfois psychologique). On ne doit donc pas chercher à étouffer ce signal mais chercher à trouver son origine (c'est d'ailleurs tout le travail du médecin, et il est seul habilité à faire un diagnostic).
Mais, bien entendu, l'hypnose peut intervenir pour atténuer les ressentis de la douleur une fois leur origine établie.

L'hypnothérapeute ne cherche en aucun cas à se substituer au travail du médecin. L'hypnose est complémentaire à la médecine classique et d'ailleurs reconnue par le corps médical.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire